MobiScribe Origin – le bloc-notes en papier électronique

La tablette en papier électronique MobiScribe Origin est compacte et remplace une liseuse et ses blocs-notes en papier. Une belle surprise, à prix raisonnable.

En mode veille, on peut la configurer pour afficher la dernière page ouverte – on pourra consulter ses notes sans avoir à démarrer la Mobiscribe. Pour poursuivre une lecture ou prendre une note, le démarrage est presque instantané – plus rapide que celui de la plupart des liseuses.

Pour les livres Kobo, Kindle et le Play Store

Kobo, Kindle, PretNumerique, Play Store…

La boutique d’application MobiStore est limitée, mais contient les applications des services Kindle, Kobo, Overdrive (pour emprunter des livres de sa bibliothèque municipale), Libby et Tolino eReader. On pourra aussi la connecter aux services de stockage en ligne Dropbox ou Evernote. AJOUT: avec une mise à jour, on pourra activer les services du Play Store Google. Il faudra suivre les instructions dans les réglages – Play Store pour activer pour Play Protect. (J’ai eu a redémarrer la MobiScribe)

Au Québec, on pourra installer Prêt numérique pour emprunter des livres de bibliothèque !

Notes sur la tablette Mobiscribe

mobiscribe menu
La boutique MobiStore du Mobiscribe origin
  • L’éclairage de l’écran s’active avec un bouton distinct. On pourra en ajuster l’intensité, mais aussi la température – de blanc à un presque orange, plus apaisant le soir.
  • Le stylet est inclus. Il fonctionne sans pile, et est compatible avec les stylets EMR de type Wacom.
  • L’application Calendrier permettra de synchroniser un fichier de calendrier dans la mémoire interne, Dropbox ou Evernote.
  • Lors de la création d’un nouveau bloc note, on pourra choisir d’y écrire à la verticale ou à l’horizontale. On pourra choisir des modèles de feuille, ainsi que le style de notre écriture – plume, crayon à mine ou pinceau.
  • L’écran est sensible à 4096 niveaux de pression du stylet.
  • Comme la gomme d’un crayon à mine, il n’y a qu’à tourner le stylet permet d’effacer. (Il faut payer un supplément pour un stylet qui efface avec la remarkable.)
  • Avec une connexion à internet, on pourra envoyer ses notes manuscrites par courriel en format PDF ou png.
  • Trois pointes de stylet de rechange sont incluses à l’achat. L’usure dépendra de la pression qu’on applique. 3 pointes supplémentaires coûtent 11,99 USD.
  • On peut utiliser un mot de passe pour verrouiller sa Mobiscribe
  • Dans les options d’affichage, on pourra choisir d’afficher son calendrier ou la page courante comme écran de veille. Même si l’affichage tombe en mode veille, on pourra toujours voir ses notes!
  • On pourra au besoin augmenter les 32 Go de mémoire vive de base (environ 4 Go sont utilisés par le système) avec une carte micro-SD. (Ça peut aussi faciliter le transfert et la gestion de ses livres électroniques.)

Quelques notes supplémentaires

Mobiscribe origin
  • Le système est basé sur Android 8.1; on pourra tenter d’installer des fichiers Android APK pour ajouter des applications. Pour bidouiller davantage, les options pour les développeurs peuvent être activées d’un clic avec un onglet. AJOUT: la mise à jour installe le Play Store de Google.
  • Il n’y a pas de rangement pour le stylet intégré à la tablette. Il faudra être vigilant pour ne pas le perdre ou l’oublier!
  • J’ai dû chercher sur internet pour trouver le mode « gaucher » pour déplacer le menu pendant la prise de notes. Il faut cliquer sur les trois petits points à côté du nom de la note pour faire apparaître l’option pour changer la disposition.
  • Il n’y a pas de Bluetooth, on ne pourra y brancher un clavier sans fil pour la transformer en dactylo minimaliste en papier électronique.
  • J’ai adoré l’emballage tout de carton non glacé, facilement recyclable ou compostable.
  • L’étui protecteur (25 USD) demande de coller sa Mobiscribe avec une pellicule adhésive, pas l’option la plus pratique si on veut lire avec la liseuse seulement.

Mobiscribe VS reMarkable

Mais comment se compare la tablette Mobiscribe par rapport à la reMarkable?

  • Côté fluidité, c’est très similaire.
  • L’écran est plus petit – 6,8 pouces de diagonale, contre 10,3 pouces pour la reMarkable 2. C’est la différence entre une page lette et un calepin! La surface étant réduite, on ne pourra pas prendre autant de notes par écran, à moins d’écrire très petit.
  • Le stylet de la reMarkable fonctionne avec sa Mobiscribe, et vice-versa.
  • La Mobiscribe est un peu plus épaisse, avec le léger rebord de l’écran, la prise de note est un peu moins confortable.
  • Mais c’est un format beaucoup plus portable qui se glisse facilement dans une poche de manteau.
  • Comme il faut s’y attendre, la reconnaissance de l’écriture fonctionne bien, mais donnera des résultats très variables en fonction de son écriture.
  • Contrairement à la reMarkable, la tablette Mobiscribe à un éclairage d’intensité et de couleur ajustable, comme celui des liseuses haut de gamme. On pourra donc y écrire ou la consulter dans une pièce sombre.

Combien coûte la tablette et liseuse Mobiscribe?

La MobiScribe est un chouette combo liseuse et bloc notes en papier électronique qui coûte 239 USD – autour de 300 CAD. C’est plus élevé qu’une liseuse de base… C’est toutefois un produit moins cher et beaucoup plus intéressant que la Kobo Elipsa. On pourra prendre des notes (presque) aussi bien qu’avec la reMarkable. C’est une option à considérer si la vie sans papier vous intéresse !

Ajout: la compatibilité avec le Play Store ajoute beaucoup de possibilités, même si toutes les applications vont bien fonctionner sur l’affichage en papier électronique !

P.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.

3 avis sur “MobiScribe Origin – le bloc-notes en papier électronique

  • 28 février 2022 à 13:08
    Permalink

    J’ai une reMarkable depuis quelques mois et bien que je fasse du télétravail et que je participe moins à des réunions où on doit prendre des notes, cette dernière fonctionne très bien. Je sais qu’elle est plus dispendieuse, que la Mobiscribe mais elle roule sous Linux et pour ceux et celles qui aiment bidouiller avec Linux comme moi, c’est excellent. Une chose que j’ai pu constater sans pour autant l’avoir acheté, ce sont des gabarits de pages pour diverses utilisations, en provenance de tierces-parties.

    Je serais curieux de savoir combien de gabarits sont disponibles et comment facilement ces derniers peuvent être ajoutés à la Mobiscribe.

  • 2 mars 2022 à 15:19
    Permalink

    Bonjour Pascal
    J’ai découvert une tasse de tech suite à votre passage dans le rdvtech. Votre éloge du mobiscribe m’a convaincu et j’ai passé commande hier!

  • 18 mars 2022 à 15:59
    Permalink

    J’espère que vous l’aimerez autant que moi. C’est un chouette compagnon pour la lecture et la prise de note!

Les commentaires sont fermés.

%d bloggers like this: