Démystifier les specs des téléphones intelligents

iPhone Xr Apple event 12 septembre 2018

Et si on profitait du lancement du iPhone Xs, Xs Max et Xr pour démystifier et faire le point sur les caractéristiques des téléphones intelligents, expliquer ce que veulent dire les fameuses specs, si alléchantes pour les geeks.  Comment distinguer ce qui est important du marketing et de l’esbrouffe?

Ce billet est un complément de ma chronique à l’émission Les éclaireurs du 12 septembre 2018. Vous pouvez l’écouter en suivant ce lien.

Toujours le meilleur iPhone

Incroyable: Apple lance toujours le meilleur iPhone! Ce serait le contraire qui serait étonnant. Apple ne se compare rarement aux autres manufacturiers, sauf peut-être pour le processeur et Face ID, et jamais directement.

Pourquoi S, Max (ou Plus!)

Depuis le iPhone 3 GS, Apple a l’habitude d’alterner les nouvelles versions de son téléphone avec une version S, qui garde sensiblement le même design que la version précédente, mais avec des améliorations de performance. Depuis le iPhone 6 Plus, on offre aussi une version plus grande; certains aiment les petits appareils, d’autres les écrans plus grand (une tendance lourde du côté d’Android).  Samsung offre aussi des version plus grandes de ses téléphones.

Vous trouvez que ça va trop vite? La compagnie OnePlus va plus loin – elle offre une version T (… la lettre après S!) de son téléphone à chaque 6 mois!

Les caméras

Toujours de meilleure résolution et de sensibilité améliorée, pourquoi avoir deux caméras à l’arrière du téléphone? Ça permet non seulement d’avoir un effet de zoom (une caméra a un objectif grand angle, l’autre pas). On peut combiner l’information des capteurs pour améliorer les photos, mais aussi évaluer la distance du sujet pour créer un effet de profondeur de champ, le flou de l’arrière-plan pour des portraits plus impressionnants qui demandaient des objectifs coûteux sur les appareils photos traditionnels.

Mais pas besoin d’avoir deux caméras à l’arrière: c’est de plus en plus l’intelligence artificielle (« computational photography ») qui est utilisée pour tirer le meilleur des capteurs et prendre de meilleurs photos; améliorer les détails, combiner les informations de plusieurs photos, éliminer les vibrations, corriger les couleurs. Dans les Pixels de Google ou le iPhone Xr, même pas besoin d’avoir deux caméras arrière pour simulé le flouté d’arrière plan!

Des appareils comme le P20 Pro de Huawei (qui a trois caméras à l’arrière!) va même nous signaler si quelqu’un à cligné des yeux sur la photo!

En plus de la stabilisation électronique, beaucoup de caméras de téléphone offrent une stabilisation optique – les caméras bougent pour compenser les tremblement et les vibrations au moment de prendre la photo et augmenter la durée d’exposition.

Proportion et surface d’écran

Tout le monde veut un écran le plus grand possible, mais pas trop gros. Il faut qu’il tiennent dans la main et dans la poche! On est rendu à un point ou il est pratiquement impossible de distinguer les pixels à l’oeil nus.

Il est impressionnant d’imaginer que la résolution du petit écran de son téléphone égale ou dépasse celui du téléviseur de son salon! On est rendu à un point ou certains téléphones Android on une résolution 4K.

Le iPhone Xs, ni même le Xs Max, n’est pas l’appareil avec l’écran de la résolution la plus élevée. (Le iPhone Xs fait 2436 par 1125 pixels; le S9 de Samsung a 2960 par 1440 pixels).

Pour avoir un écran plus grand et continuer d’avoir un téléphone de taille raisonnable, il y a deux trucs:

On élimine les bordures! On enlève le bouton en bas de l’écran pour revenir au menu principal et laisser toute la place à l’écran. C’est aussi pourquoi on ajoute une encoche dans laquelle on intègre les capteurs de reconnaissance faciale et la caméra à selfie – pour offrir un téléphone avec une diagonale d’écran plus grande.

On va aussi changer la proportion de l’écran, pour les allonger; le iPhone XS à un ratio 19.5:9, c’est à dire qu’il est un peu plus de deux fois plus haut que large.

Du côté Android, la mode est aussi aux écrans deux fois plus haut que large – 18/9 ou 18,5:9.

Les deux formats laissent des barres noires de chaque côté de l’écran si on veut écouter des émissions de télé ou des films en format 16/9!

C’est quoi un écran Retina (ou Super Retina)

C’est un terme de marketing d’Apple, pas un standard.

Écran Oled

Apple a utilisé un écran Oled (ou Amoled) pour le iPhone X, une technologie d’écran très intéressante, mais utilisée par d’autres manufacturiers comme Nokia et Samsung depuis 2008. L’écran Amoled du iPhone X était même fabriqué par le concurrent Samsung! L’avantage? Chaque pixel (point dans l’écran) émet sa propre lumière. Sur les écrans ACL, il faut rétro-éclairer les pixels à l’arrière. Le contraste est amélioré: un pixel noir est éteint, donc complètement noir.

L’écran est ainsi plus mince, et plus flexible: il peut même être courbé! Autre avantage, on peut activer chaque pixel individuellement, pour économiser l’énergie en activant seulement ceux qui sont nécessaires, pour afficher des informations même sur les écrans qui semblent éteints.

Le futur? Samsung a annoncé qu’ils allaient lancer un téléphone avec un écran pliable d’ici la fin de 2018, qui se déploie pour avoir une taille comparable à celle d’une tablette.

Stockage

Les applications (surtout les jeux!), les photos, les vidéos, ça prend de la place dans son téléphone!

Les nouveaux iPhone ont un stockage de base qui va jusqu’à 512 Go. Il est tentant de payer (cher) pour le modèle avec plus de stockage.

Plusieurs téléphones Android permettent d’ajouter de la mémoire supplémentaire en y glissant une carte Micro SD peu couteuse si jamais on manque de place dans son téléphone.

Deux cartes SIM

Une nouveauté dans les iPhone, une fonctionnalité populaire à l’étranger: la possibilité d’avoir deux cartes SIM dans un même appareil. On peut donc utiliser deux fournisseurs (pratique pour le voyage ou profiter des meilleurs forfaits) ou avoir deux numéros de téléphone (un pour les affaires, l’autre personnel) dans un même appareil. Une des puces est toutefois une eSim, intégrée dans son téléphone. Une toute petite affaire de moins à perdre.

Le plus gros avantage: iOS

Au delà des specs, ce qui distingue le plus le iPhone des autres appareils, c’est iOS son système d’exploitation. Comme Apple contrôle le logiciel et le matériel, on peut tirer le meilleur des composantes.

Les autres manufacturiers emploient plutôt Android, qui doit être optimisé pour chacun de ses appareils – du plus performant au modèle à moins de 100$. Les mises à jour sont moins fréquentes, et les appareils de l’an dernier peuvent cesser d’être mis à jour. (Pour remédier à la situation, les dernières versions d’Android facilitent les mises à jour de sécurité du cœur du système, même si le manufacturier cesse de le supporter.)

Aussi, beaucoup d’utilisateurs se sentent prisonniers d’Apple – passer à Android demande de changer ses habitudes. Non seulement les applications ne sont pas exactement les mêmes, mais on ne pourra plus faire d’appels FaceTime!

Recharge par induction

La recharge par induction avec le standard Chi était offerte dans le Nokia 920 lancé en 2012 et depuis offerte sur beaucoup d’appareils Android; elle a été ajoutée aux iPhones depuis 2017 avec le iPhone 8 et le iPhone X. Très pratique, mais plus lent que la recharge avec un fil; pas de problème pour recharger pendant la nuit, moins pratique si on veut faire le plein rapidement.

Bientôt le 5G

Si les appareils actuels sont compatibles avec les réseaux cellulaires 4G/LTE, des téléphones compatibles avec les réseaux 5G devraient être lancés cette année. Conçus pour l’internet des objets, le standard permettra un transfert de données jusqu’à 20 fois plus rapide et plus performantes, mais demandent évidemment d’avoir des modems compatibles. Et les réseaux ne seront pas implantés de sitôt, on parle de début en 2020 au Canada. Et il faudra remplacer son téléphone pour en profiter!

P.