J’ai perdu 3 livres en 3 jours en mangeant des patates

Ne manger que des patates pour perdre du poids. Je n’y croyais pas trop au départ. Mais après trois jours, je dois me rendre à l’évidence: ça marche!

Confinement, blues de l’hiver, une blessure qui diminue mon activité physique, et simple gourmandise: j’ai gagné du poids (… du gras!) au cours des derniers mois. Comme la tendance à la hausse ne ralentissait pas, j’ai décidé de prendre les grands moyens.

Comme j’aime les défis idiots (ce qui m’a fait marcher sur le feu, me coucher sur du verre et un lit de clou!), j’ai décidé de faire l’essai du régime de patates (potato diet). Sa simplicité est désarmante: ne manger que des patates. Que des patates: pas de beurre, d’huile ou de sauce. Donc pas de chips ou de frites! Dans sa forme la plus stricte, on suggère d’éviter le sel et les épices. (Je me suis permis une pincée d’épices à steak de Montréal.)

J’aime beaucoup les patates, ça aide!

D’où vient l’idée de perdre du poids en mangeant des patates?

patate pomme de terre
C’est bon des patates.

J’ai entendu parler de la technique en écoutant l’excellent podcast Penn’s Sunday School. Le magicien Penn Jillette a perdu (fait disparaître?) 100 livres en 3 mois en ne mangeant que des pommes de terre pendant les deux premières semaines de son régime. Son livre Presto! raconte l’expérience plus en détail. L’objectif était aussi de faire une remise à zéro de ses habitudes alimentaires, pour redécouvrir la nourriture naturelle, sans saveurs artificielles.

L’expérience a aussi été faite par Andrew Taylor, qui a lancé le mouvement Spud Fit. En 2016, il n’a mangé que des pommes de terre pendant un an!

J’ai aussi lu le livre Potato Hack de Tim Steele, qui explique les principes sans tomber dans l’ésotérisme.

J’en ai conclu que le régime de patate était sécuritaire, du moins pour une courte période. Je n’allais pas mourir du scorbut ou développer de carences en 3 jours. Les patates sont mal aimées, mais remplies de vitamines et de minéraux.

Je ne conseille à personne de ne manger que des patates.

Comment ça marche, le régime de patates?

patates
Des patates. Mon déjeuner, mon dîner et mon souper.

Ça ne peut pas être plus simple: on mange autant de patates qu’on veut pendant la journée, jusqu’à satiété. Le but n’est pas d’avoir faim! On peut en manger des blanches, des jaunes, des rouges… peu importe. Du moment qu’elles ne sont pas frites. On peut les consommer bouillies, à la vapeur, ou grillées sans matières grasses.

Pour dire, j’en ai mangé autour de 2 kilos par jour.

(Les patates douces sont acceptées par certains, mises de côté par d’autres. Personnellement, je serais plutôt pour, ne serait-ce que pour ajouter la variété.)

Contrairement à ce que beaucoup imaginent, les pommes de terre (sans beurre, sans crème, sans sauce…) sont peu caloriques: moins de 800 calories par kilo. Même en mangeant 3 kilos de patates par jour (environ 2400 calories), je serais encore en déficit calorique!

Ma montre Polar estime à plus de 3000 calories ma dépense énergétique quotidienne quand je bouge un peu.

Il ne faut (évidemment!) pas boire de calories non plus. Donc pas d’alcool, de jus, de lait ou de boissons gazeuses. Il faudra se contenter de café, de thé ou de tisanes sans sucre.

Juste de l’eau?

La perte de poids ne semble pas être que de l’eau. Une partie certainement, mais pas tout. Mon poids n’a pas rebondi au poids précédent. Selon mes calculs (imprécis et très conservateurs), mon déficit calorique était d’un peu plus de 2000 calories par jour, 6000 sur trois jours; l’équivalent d’environ 1,8 livre de poids perdu, si l’on estime qu’une livre de gras perdu équivaut à 3500 calories.

Je me pèse matin et soir (question d’avoir plus de données). Avant mon régime de patates, mon poids oscillait entre 208 et 212 livres; une semaine plus tard, il est toujours entre 205 et 208. Mon poids est passé d’une moyenne de 210,5 livres avant à 206,7 après; une baisse de 3,8 livres, presque 2 kilos!

Ma balance connectée Withings estime aussi le taux de graisse et la masse musculaire. Étrangement, la masse grasse semble avoir monté de 2% pendant les trois jours, pour descendre sous la moyenne ensuite. La masse musculaire semble avoir baissé presque 2%… Avant de remonter au-delà de la moyenne ensuite. La variation rapide de poids a peut-être mélangé les calculs de la balance? C’est un poids à vérifier si je répète l’expérience.

Conseils, mises en garde et suggestions avant de ne manger des patates

  • Tester ce régime était pour moi une expérience amusante. C’était temporaire. Ce n’est pas un mode de vie ou une recette miracle qui convient à tout le monde! Je n’ai pas de troubles alimentaires. Avant d’en faire l’essai, je vous recommande d’en parler à un médecin ou un nutritionniste.
  • Si l’expérience vous intéresse, achetez beaucoup de pommes de terre à l’avance. J’ai mangé un sac de 10 livres, et la moitié d’un autre! Je préparais 2 kilos environ chaque matin, que je laissais sur mon comptoir. Chaudes le matin, froides le soir!
  • Question de varier les textures et les saveurs, utilisez différentes sortes de pommes de terre (blanche, rouges, russet…). Pas besoin de toutes les peler avant de les faire cuire: ça ajoute du goût!
  • La monotonie des repas est le plus difficile. J’ai mangé la plupart des patates nature. Une pincée d’épices à steak de Montréal le soir mettait un peu de soleil dans mon souper. J’ai considéré ajouter une goutte de sauce soya, du vinaigre, de la moutarde, du furikake, du chili ou des épices si l’envie me prenait. (Quelques gouttes de sauce à poutine?)
  • Je prends mon poids matin et soir depuis un moment par curiosité scientifique (plus de données!). Normalement, mon poids augmente d’environ 2 livres chaque jour, que je perds pendant la nuit. En mangeant des patates, mon poids variait beaucoup moins, et je perdais quand même du poids pendant la nuit. Et ce, même en mangeant 2 kilos de patates et en buvant beaucoup d’eau! Est-ce que la tendance se maintient?
  • Ma plus grande surprise: je n’ai pas eu faim du tout! Chaque fois que j’avais une fringale, je mangeais. J’ai toutefois eu des rages passagères de différents aliments chouchous, parfois sucrés, parfois salés. La tentation de mettre du Nutella sur ma patate était à un moment très forte!

Est-ce que je referais l’expérience?

Oui! Je prévoyais faire l’expérience qu’une seule journée pour voir la logistique nécessaire. Je me suis senti si bien que j’ai continué deux jours de plus! Faire du vélo stationnaire et courir me semblait plus facile qu’à l’habitude la troisième journée!

J’ai aussi pu constater que la perte de poids semblait « durable ».

Après trois jours de patates, j’apprécie davantage ce que je mange.

Je sais que si je continue de manger comme avant, je vais reprendre du poids. Ne manger que des patates pendant 3 jours est une façon radicale pour réinitialiser ses habitudes alimentaire.

Je compte refaire l’expérience prochainement, peut-être pour 5 jours. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou si vous voulez superviser plus scientifiquement l’expérience!

P.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.

One thought on “J’ai perdu 3 livres en 3 jours en mangeant des patates

  1. Bonjour Pascal!

    Ton article tombe à pic! Je suis propriétaire d’un voilier et suite à une petite mésaventure l’été passé (que j’explique sur mon blogue vikingrchronicles.ca) et aussi des restrictions dues à la fameuse COVID, j’ai accumulé quelques réserves. Disons qu’une bonne vingtaine de livres s’étaient bien accrochées. Je devais donc me remettre en forme! Depuis quelques semaines, j’ai repris l’entrainement, mais les résultats se faisaient un peu attendre. Il est vrai qu’à partir de 50 ans, la perte de poids est plus difficile!

    J’avais donc perdu 10 livres en 7 semaines, mais les 10 autres restantes étaient récalcitrantes. Et je suis tombé sur ton article.

    Comme tu le sais déjà, je suis un fervent disciple de tes chroniques. Et je connais ta propension à relever les défis. J’ai donc relevé celui-ci : ne manger que des pommes de terre pendant trois jours.

    Voici mes résultats :

    Jour 1 : Perte nette de 1 lb. Le matin, j’ai mangé mes pommes de terre avec du ketchup. Mais nature le midi et le soir. J’ai mangé environ 1.5 kilo. Aucune faim. Je bois 2 litres d’eau. Activité physique : 3.5 km de marche rapide.
    Jour 2 : Perte nette de 2 lb. C’est la journée la plus difficile (façon de parler). Peut-être parce que c’est un dimanche et que je n’ai pas fait grand-chose. J’ai envie de manger mes patates avec du ketchup, mais je résiste à la tentation. Pour souper, je me laisse tenter par de la moutarde de Dijon, 5 calories de plus ne feront pas une grande différence. J’en mange environ 1.5 kilo. Aucune activité. Je bois mon 2 litres d’eau.
    Jour 3 : Perte nette 1 lb. J’utilise des pommes de terre douces. Avec un peu de sel d’ail et de fines herbes, vraiment, c’était délicieux. Je n’ai pas faim du tout. Je mange environ 2 kilos. Toujours mon litre d’eau et je fais 6 km de marche rapide. Aucune fatigue ressentie, je me sens en pleine forme.

    Tellement en forme, que j’envisage même de continuer pour 5 jours. Mais bon, le défi était de trois jours. Alors, défi relevé avec brio. -4 lb. Ne me restent plus que 6 lb à perdre…

    Je vais très certainement refaire ce petit défi. Pour plusieurs raisons entre autres : cela libère beaucoup le système digestif. De plus, les pommes de terre mélangées (douces, rouges et blanches) sont d’excellentes sources de vitamines C (pour les blanches et rouges) et A pour la patate douce et de minéraux. On se sent bien, énergique, et sans aucune faim réelle. Et, comme tu le mentionnes si bien, cela fait un comme un «reset» sur les mauvaises habitudes (comme mon petit bol de céréales avant d’aller dormir…)

    Conclusion : c’est un excellent moyen de perdre quelques livres rapidement sans souffrir.

    Merci pour ton article!

Comments are closed.