nutr: lait végétal maison facile

Le nutr est un petit appareil pour faire à la maison du lait d’amande, de pacanes, d’avoine, mais aussi des boissons amusantes – chocolat chaud, horchata… S’il permet d’avoir du lait végétal – du mylk – sur demande, réussir à le rentabiliser demandera d’en boire beaucoup!

Une portion à la fois

Comment foncitonne le nutr

Le nutr se veut une alternative aux cartons de lait végétaux. Avec quelques ingrédients de base – céréales, noix, cacao, sucre et épices – on pourra se faire une portion du lait de son choix. Il n’y a qu’à mettre les ingrédients dans le mixeur (plusieurs recettes sont proposées, en plus de celles qu’on trouve sur YouTube). On ajoute de l’eau, on appuie sur le bouton et c’est parti !

En 3 minutes environ, on pourra déguster sa boisson. Au besoin, on pourra filtrer la boisson avec le tamis inclus pour éliminer la pulpe (personnellement, j’aime la laisser: plus de fibres!). Des cycles sont proposés, dont un pour chauffer la boisson. Pratique pour se faire un chocolat chaud bien mousseux, ou pour rendre les boissons à base de fèves de soya sécuritaires pour la consommation. Le démarrage peut être retardé jusqu’à 18 heures pour faire tremper ses noix ou ses céréales, par exemple. (C’est une question de préférence : les recettes ne demandent pas de trempage.)

Une chose importante à savoir : le nutr ne fait que 13 onces maximum à fois. C’est seulement un peu plus d’une tasse! Pas l’idéal pour une famille, ou pour se préparer du lait pour la journée. Il sera peut-être nécessaire d’utiliser le nutr plusieurs fois par jour.

Plus que du lait de noix et de céréale

Je l’ai utilisé pour faire du lait d’avoine, d’amandes, de l’horchata*… Sans surprise, le résultat goûte le lait végétal. Il faudra expérimenter et ajuster les recettes pour les adapter à son goût. La fraîcheur des noix et le choix du sucre utilisé fait une grosse différence. On suggère d’utiliser du sirop d’érable ou des dattes dénoyautées dans plusieurs recettes. Sans ingrédient stabilisant ou d’épaississant, il ne faudra pas s’attendre à obtenir quelque chose d’aussi onctueux et stable que ce qu’on achète dans le commerce. Le gros avantage est d’avoir du lait végétal bien mousseux, avec le contrôle total des ingrédients utilisés.

En plus des laits végétaux, on propose des recettes de smoothie, de matcha glacé, de pina colada, de café dalgona… Des boissons qu’on peut aussi très bien faire avec un mixeur standard.

Nettoyage et entretien

Il faut bien fermer le couvercle du mixeur pour qu’il démarre, sans quoi un message d’erreur inquiétant apparaît. (Il n’y a pas de risque de s’y broyer les doigts !) Si on dépasse la ligne maximum de remplissage, il est possible que du liquide fuite.

On ne peut immerger le nutr, dont le contenant intérieur ne se détache pas. On pourra toujours utiliser un cycle de nettoyage. Il ne faudra pas oublier de bien rincer le couvercle, ou des ingrédients pulvérisés peuvent coller.

Certaines influenceuses s’en servent pour faire de l’hummus. Plutôt que d’utiliser un mixeur standard, de plus grande capacité et plus facile à nettoyer.

Combien coûte le nutr?

Un des points de vente de faire son lait végétal à la maison est d’économiser. C’est vrai que les cartons et les briques de lait d’amande, de noix et de soya coûtent cher, en plus des déchets générés.

Toutefois, le nutr et tous ses accessoires coûte 216 CAD – un prix surprenant pour un mixeur aussi spécialisé et de capacité limitée. Le nutr est redondant si on a déjà un bon mixeur. Si on n’en a pas, on pourra se procurer un nutribullet pour la moitié du prix, et il y a des mixeurs beaucoup plus polyvalents bien moins coûteux !

Le nutr est vendu avec un tamis en métal, une brosse de nettoyage, deux cuillères à mesurer et un livre de recettes. Rien qu’on ne peut acheter pour moins cher séparément.

Son format compact et la simplicité de fonctionnement pourrait le rendre attrayant pour quelqu’un qui veut avoir accès à du lait végétal à la demande. Mais est-ce qu’on en fera assez pour en justifier l’achat ? Surtout quand on peut se procurer un mixeur plus puissant, plus pratique et plus polyvalent pour moins cher ?

Je retourne me faire une portion de lait d’avoine…

P.

*Contrairement aux rumeurs, je ne mange pas que des patates.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.