Nap York: une sieste à New York

Pascal Forget au Nap York sieste New York dormir
Après une sieste au Nap York

C’est certain que quand on visite New York, on veut en profiter au max. On veut faire les musées, magasiner, marcher partout… Mais quand le bus (ou l’avion) est arrivé très tôt le matin, il arrive que la fatigue nous terrasse, que le café ne suffise plus, que la chambre d’hôtel ne soit pas encore accessible et qu’on rêve de faire une sieste.

C’est la raison d’être du Nap York: offrir un moment pour se recharger en dormant confortablement. Au premier étage, on offre des boissons et des collations qu’on commande avec une tablette, qui nous arrive sur un tapis roulant. On peut consommer sur place, entouré de plantes (de vraies plantes, il y en a 250) sur des tables en bois en écoutant de la musique nouvel âge – ça fait changement de la musique hipster-folk de la plupart des cafés. Il y a même un hamac, pour ceux qui veulent s’y étendre.

Nap York New York cafe sieste dormir

Pour faire la sieste, on demande au concierge. Il en coûte 10 USD  par tranche de 30 minutes. On nous donne une petite serviette chaude pour se débarbouiller, un petit disque qui nous signalera quand notre temps est écoulé, et on monte au deuxième où on nous guide vers notre pod, une petite cabine personnelle. On y trouve un crochet pour son manteau, un espace pour son sac et ses souliers, un contrôle de l’éclairage et de la température… que je n’ai pas vu parce qu’il faisait trop noir).

Nap York règles sommeil dormir New York
Pas de sieste coquine à deux

On nous laisse environ 5 minutes pour s’installer avant de démarrer la minuterie pour le temps demandé.

La taie d’oreiller est remplacée et les cabines sont nettoyées entre chaque utilisation. Avis aux coquins: les cabines ne sont que pour une personne.

Mon 30 minutes de sieste s’est bien passé, même s’il a été dérangé par les pas de quelqu’un dans le couloir. Mais quand le petit disque s’est mis à vibrer pour indiquer que ma sieste était terminée (pas besoin de mettre son réveil), j’étais alerte. Le reste de ma journée a été beaucoup plus agréable – même si mon vol de retour a été retardé de trois heures.

Des toilettes japonaises

Pour se rafraîchir davantage, les toilettes du Nap York sont japonaises – du type dont le siège se lève tout seul et qui ont différentes options de bidet. (J’ai probablement été malchanceux, mais j’ai l’impression qu’elles ne sont pas nettoyées aussi assidument que les cabines.)

Bien situé

Nap York est au coin de la 7e avenue et de la 36e rue dans Manhattan, à quelques coins de rue de Times Square, du Macy’s et de la boutique ThinkGeek.

Cours de yoga et lounge

Je compte y retourner, surtout que Nap York offrira bientôt un espace de travail lounge pour travailler confortablement. Il y a aussi des classes de yoga. Une option intéressante si on veut profiter de son voyage à New York sans être à moitié endormi et en profiter pour abattre un peu de boulot.

C’est certain que je vais chercher des endroits similaires pour contrer les coups de barre de la mort lors de mes prochains voyages dans d’autres villes.

P.

P.S.: Après ma sieste, j’ai été interviewé à propos de mon expérience par un journaliste du journal israélien Haaretz. J’ai découvert l’endroit par hasard, mais la responsable du marketing du Nap York semble très active pour faire connaître l’endroit! Si jamais vous voyez passer l’article…