Les logiciels libres comme alternative aux logiciels payants

Libre Office lociel libre open source

Des logiciels libres, c’est quoi?

Logiciel libre n’est pas tout à fait synonyme de logiciel gratuit. Un logiciel libre (ou open source), c’est un logiciel qu’on peut non seulement utiliser gratuitement, mais dont le code est accessible pour que n’importe qui puisse y jeter un coup d’œil, et le modifier au besoin. (Les puristes des logiciels libres sont parfois susceptibles: je m’excuse de vulgariser. Et je vais ici parler de mettre en valeur l’aspect

pratique, pas les détails philosophiques!)

Ce billet est un complément de ma chronique à l’émission Les éclaireurs du 19 septembre 2018. Vous pouvez l’écouter en suivant ce lien.

Comme la plupart des utilisateurs ne sont pas programmeurs, une contribution financière est parfois demandée au moment du téléchargement. Pensez à le faire: 5 ou 10 dollars, ce n’est rien par rapport à des logicielles qui coûtent des centaines de dollars! Le développement des logiciels libres se fait souvent par des équipes de passionnés, parfois avec la contribution des programmeurs de grandes entreprises comme Google et Microsoft, qui voient l’intérêt d’utiliser des applications libres, plus performantes et surtout plus sécuritaires.

Libre Office pour remplacer Office

Supervisé par un organisme à but non-lucratif, c’est le logiciel essentiel pour beaucoup de gens qui pour ne pas payer, utilisent encore une copie piratée de Word 2007. On connaît Word, Excel et PowerPoint, mais ils sont des équivalents libres: Writer, Calc et Impress, qui font partie de la suite Libre Office.

Par défaut, on utilise le format d’enregistrement Libre Office plutôt que le format docx ou xlsx, par exemple); on peut toutefois lire et enregistrer des documents Office de Microsoft – on peut même modifier le format d’enregistrement par défaut dans les préférences.

Gimp pour remplacer Photoshop

Tutoriel Gimp open source logiciel gratuit libre

« Photoshopper » est synonyme de retoucher une photo. Mais Photoshop, c’est un logiciel professionnel coûteux. Gimp est une alternative gratuite qui peut faire pratiquement la même chose, dont la modification des photos par calques. Il y a beaucoup de tutoriels offerts sur le site pour se familiariser avec les options avancées.

Linux pour remplacer Windows ou macOS

Pourquoi se limiter aux logiciels? On peut carrément remplacer le système d’exploitation Windows et macOS. Offert en plusieurs distributions – une des plus populaires et accessibles pour le débutant est Ubuntu. Si on suit les instructions, on peut l’installer dans son ordinateur sans effacer son système. Si cette dernière phrase vous fait peur… ce n’est pas pour vous!).

La gendarmerie française utilise GendBuntu, une version adaptée d’Ubuntu sur ses ordinateurs!

Ubuntu est coordonné par une entreprise privée, qui génère ses revenus en offrant de l’assistance technique sur le système.

Il existe des dizaines de distributions de Linux, chacune avec une philosophie un peu différente, qu’on peut essayer sans modifier son système en l’installant sur une clé USB. Beau projet d’après-midi pluvieux!

Autres exemples de logiciels libres

Si vous cherchez un logiciel pour faire quelque chose, essayez donc d’ajouter « open source » ou « logiciel libre » à votre recherche. Il y a en a beaucoup, évidemment de qualité variable… Mais ça ne coûte rien d’essayer pour voir si ça répond à vos besoins!

… Pas que des logiciels: même un réseau social

Les alternatives libres ne se limitent pas qu’aux logiciels, mais aussi aux réseaux sociaux!

Envie de concurrencer Twitter, mais en respectant la vie privée des utilisateurs? Il y a Mastodon! C’est une plateforme de microblogage semblable à Twitter, qui veut redonner le contrôle aux utilisateurs. Chacun peut s’en servir pour créer son propre réseau social, avec ses règles d’utilisations et les utilisateurs de son choix; son réseau peut-être totalement privé ou communiquer avec les autres. Il n’y a pas de pub et c’est décentralisé – il n’y a pas de grande entreprise qui nous surveille…

Évidemment, il n’y a pas autant d’abonnés que Twitter ou Facebook!

Les inconvénients

  • L’interface est parfois moche et moins intuitive. Le look, c’est rarement la priorité des créateurs. Et si les logiciels libres ont souvent des fonctions avancées surprenantes, le premier contact est parfois rude.
  • Il faut réapprendre les raccourcis, les menus si on est familier avec un logiciel payant.
  • Il faut supporter les bogues; les logiciels libres sont parfois capricieux.
  • Il y a souvent une communauté de développeurs et d’utilisateurs enthousiastes qui peuvent vous aider, mais ils ne sont pas payés pour le faire; il ne faut pas s’attendre au « service à la clientèle » d’un logiciel payant. Et les instructions de bases sont parfois… difficiles pour les non-initiés: dur d’utiliser la ligne de commande quand on ne sait pas où entrer les commandes!
  • Il est possible que des composantes de votre ordinateur ne soient pas bien supportées.
  • On est un peu marginal quand on utilise des logiciels libres, surtout si on collabore avec des utilisateurs de logiciels propriétaires.

Les avantages

  • C’est vraiment gratuit, il n’y a pas d’attrape. Ça ne coûte rien d’essayer pour voir si ça répond à ses besoins.
  • On évite d’utiliser des logiciels piratés ou désuets!
  • Ils sont sécuritaires et ne récoltent pas vos informations personnelles (étant vérifiés par la communauté, contrairement aux logiciels simplement gratuits)

Rappelez-vous de taper « open source » ou « logiciel libre » quand vous cherchez des logiciels!

P.