Méfiez-vous des fausses critiques sur le web (et comment les détecter)

mannequins faux abonneés suiveux facebook followers

Hôtels, restaurants, produits, applications… Vous fiez-vous aux critiques qu’on peut lire sur le web? Avant, être critique, c’était un métier. Quand on lisait une critique dans un journal ou dans un guide, on pouvait habituellement s’y fier. Dans la restauration et de l’hôtellerie, les critiques étaient anonymes, pour éviter le favoritisme. Les plus âgés se souviennent peut-être de la comédie L’aile ou la cuisse de Louis de Funès, où le critique gastronomique se

déguisait pour ne pas être reconnu…

Aujourd’hui, tout le monde peut critiquer publiquement avec le web: sur Facebook, Google, Amazon, avec TripAdvisor, l’application Yelp, sur un site web ou un compte YouTube. Non seulement les « critiques » modernes s’affichent souvent publiquement, mais en plus, ils s’attendent à être reconnus et réclament des avantages en raison de leur pseudo-notoriété. On pense à Elle Darby, cette youtubeuse qui (pauvre elle!) s’est fait refuser un séjour gratuit dans un hôtel luxueux de Dublin. Une forme de chantage pour les propriétaires d’établissement! Seuls ceux qui ont les reins solides (et qui ont confiance en leur produit!) peuvent répliquer en bannissant les « influenceurs » prima donna…

Il y a même des sites plus spécialisés pour noter les professionnels comme les profs, les médecins, ou les services d’escorte… Tout le monde devient critique, enfin, une façon de discerner facilement le bon grain de l’ivraie et de toujours faire le meilleur choix?

Est-ce que c’est fiable?

Il est facile de demander à ses amis de (bien) noter un établissement, un service ou un produit. Il est aussi possible de mettre des mauvaises notes pour faire mal paraître les concurrents…

Les commentaires sur le web semblent souvent être en réaction: 1 sur 5 parce que notre assiette était froide ou que le temps d’attente était trop long à son goût, est-ce justifié? 5 étoiles parce qu’on a eu un bon repas et que les portions étaient généreuses, est-ce trop? Surtout, si on donne 5 pour annuler la note de quelqu’un qui a donné 1… Est-ce une bonne idée?

Le meilleur restaurant de Londres n’existait pas

Avant d’écrire pour Vice, Oobah Butler était payé pour écrire des fausses critiques. Il s’est demandé jusqu’où ça pouvait aller… Et s’est retrouvé avec un restaurant qui est devenu le restaurant le mieux noté de Londres sur Trip Advisor… alors qu’il n’existait pas – c’était la shed en arrière de chez lui! Une histoire absolument délirante.

Acheter des commentaires et des likes, c’est facile

Acheter des likes, des commentaires, des vues et des amis sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube…) est facile. Pourquoi faire ça? Pour augmenter son prestige et, par extension, ses tarifs publicitaires… Et la valeur de ses commentaires. Ici on recommande de ne pas acheter d’abonnés… en nous montrant comment faire.

Dans cet article du Figaro, on explique que le tiers des avis de consommateurs est faux!

Achats vérifiés Amazon

Un couple américain a reçu une vingtaine de colis d’Amazon, des « gadgets technos » qu’ils n’avaient pas commandés. C’est probablement une ruse pour avoir des achats vérifiés sur Amazon, pour laisser aux produits une évaluation plus crédible. Rien n’empêche d’offrir un produit ou un service à un prix réduit à des amis pour obtenir des critiques positives. Pour les livres à controverse, comme celui de James Comey du FBI, seuls les commentaires d’acheteurs vérifiés sont autorisés.

Sans compter les marchants qui offrent de l’argent pour écrire des (fausses) critiques positives – Amazon as a real fake review problem.

Des solutions aux faux commentaires

  • Prenez les commentaires trop positifs, trop négatifs ou génériques avec un gros grain de sel…
  • Lisez plusieurs commentaires, pour identifier ceux qui semblent écrits par de vraies personnes…
  • Méfiez-vous d’une grande quantité de commentaires positifs (ou négatifs!) écrits dans un bref intervalle.
  • Le site fakespot peut analyser les critiques sur Trip Advisor, Amazon, Yelp et l’App Store d’Apple (parce que même les notes des applications peuvent être trafiquées!) pour détecter les critiques peu crédibles. Il semble que certains critiques se contentent de copier-coller le même commentaire sur plusieurs produits…

P.

Publicités