Parlons routeurs – naviguer sans fil plus vite

Le routeur, c’est la petite boîte qui partage la connexion de votre fournisseur entre tous les appareils connectés que vous avez à la maison. Comment en tirer le meilleur? Est-ce qu’il est temps de le remplacer? Quelques pistes!

Ce billet est un complément de ma chronique à l’émission Les éclaireurs du 26 septembre 2018. Vous pouvez l’écouter en suivant ce lien.

Deux choses importantes

Un routeur ne rendra pas la vitesse de connexion à internet plus rapide que celle offerte par votre fournisseur. Mais elle devrait s’en approcher – et ce, partout dans la maison. Depuis plusieurs années je ne vois plus de différence entre la vitesse de connexion filaire et une bonne connexion sans fil.

Vous pouvez utiliser le site fast.com pour mesurer facilement votre vitesse de connexion sans fil et la comparer à celle que votre fournisseur vous promet.

Pour obtenir la meilleure connexion, un routeur ne devrait pas être caché dans le fond d’une armoire. Il doit idéalement être au centre de la maison, bien dégagé. C’est pourquoi les nouveaux routeurs sont de plus en plus de jolis objets, un peu comme des bibelots.

Si votre routeur est couvert d’une épaisse couche de poussière, s’il utilise encore le vieux protocole G, c’est peut-être le temps de le remplacer.

Est-ce qu’il est temps de remplacer son routeur?

gros routeur wifi antennes

Si tout va bien, et qu’on a une bonne connexion partout dans la maison, non!

Il y a dix ans, on avait deux-trois appareils sans fil à la maison si on était super techno. Aujourd’hui on en a beaucoup plus: téléphones, tablettes, ordinateurs, haut-parleurs, télé intelligente avec Netflix, objets connectés, caméras de surveillance… J’en ai 26 et je vis seul! Un routeur, c’est comme un serveur de restaurant: au-delà d’un certain nombre de clients, il ne pourra servir tout le monde correctement.

Un nouveau routeur utilisera le dernier protocole de connexion, qui est AC, plus efficace, plusieurs antennes et deux bandes de fréquences (2,4 GHz et 5 GHz) pour minimiser les interférences. Il ne ressemblera pas nécessairement à un hérisson: les antennes sont parfois à l’intérieur du routeur! Il aura aussi un processeur plus puissant pour rendre la répartition du signal fluide entre plusieurs appareils.

Un routeur performant pour une famille branchée dans une grande maison ne coûte plus 30$. On parle de 100 dollars et plus; le modèle suggéré « pour la majorité du monde » par le site The Wirecutter est 200$.

Beaucoup d’opérateurs louent les routeurs; ça peut valoir la peine de les appeler pour mettre à jour votre appareil, surtout s’il y a des pièces où la connexion est mauvaise. Le gros avantage est que vous allez pouvoir appeler votre fournisseur pour obtenir du soutien technique en cas de problème. En retour, il faut calculer le coût mensuel par rapport à l’achat.

Considérez des routeurs maillés (mesh network)

TP-Link Deco router routeur antivirus

Si vous considérez remplacer votre routeur, les routeurs maillés sont la nouvelle option super intéressante pour avoir un signal puissant partout dans la maison, du grenier au sous-sol. Plutôt qu’un seul routeur, on en a deux, trois ou plus, qui communiquent entre eux. On peut les répartir dans la maison pour une couverture optimale. C’est transparent pour l’utilisateur, et la configuration n’est pas plus compliquée. Nos appareils vont toujours se connecter au routeur qui offre la meilleure connexion.

Le Deco de TP-Link est un le routeur maillé le plus abordable; un antivirus intégré est inclus.

Si vous voulez conserver votre routeur actuel, il existe des relais wifi qui, comme le nom l’indique, vont relayer le signal dans les zones où la connexion est mauvaise. Certains passent même par le réseau électrique de la maison. Il ne faut pas le placer à l’endroit où il n’y a pas de signal, mais entre le routeur et le point où on veut du signal!

Gérez la circulation des données

La plupart des nouveaux routeurs se configurent avec une application dans son téléphone. On peut y voir les appareils connectés (une façon de voir si quelque chose cloche) et ajouter des options de contrôle parental – empêcher les appareils des enfants de se connecter la nuit ou pendant l’heure des devoirs, par exemple. On peut aussi prioriser l’ordinateur des parents ou même certains logiciels – s’assurer que la conférence vidéo avec le patron ne coupe pas parce que les enfants jouent.

Avec l’arrivée de l’internet des objets, considérez un routeur qui intègre un antivirus. Le contenu malicieux sera intercepté avant qu’il ne touche votre machine, et vous serez prévenu si des appareils connectés ont un comportement suspect ou se connectent à des serveurs louches…

P.

Pour en savoir plus, j’ai écrit plusieurs articles sur les routeurs!