Key2 – le retour du retour de BlackBerry

Key2 BlackBerry TCL 2018

J’avoue être surpris de parler encore de BlackBerry. Il y a quelques années, je n’aurais pas parié sur la survie de l’entreprise! Mais en 2018, voici le BlackBerry Key2 ,construit sous licence par TCL Communications. Il va plaire aux nostalgiques de la marque, à ceux qui cherchent un téléphone avec un clavier physique, et tous les employés qui doivent utiliser un vieux Blackberry pour le travail…

Il est basé sur Android 8.1, avec des fonctionnalités axées sur la sécurité et la productivité: le gestionnaire de mots de passe Password Keeper, la messagerie BBM (toujours utilisée, il faut croire, malgré les alternatives de messageries sécuritaires comme l’excellente application Signal), et DTEK, qui analyse l’activité des applications pour indiquer le niveau de sécurité de son appareil.

Il y a aussi le Hub, qui regroupe ses messages et notifications (par courriel, texto, Facebook, Twitter, LinkedIn, WhatsApp, Instagram…) dans une même interface. On peut pincer l’écran pour n’afficher que les messages non lus.

Le Locker est un dossier du téléphone accessible uniquement avec son empreinte digitale, pour ses « photos spéciales ». (J’ai ri en entendant l’euphémisme…)

Un vrai clavier

Même s’ils ne sont plus à la mode depuis des années, il y a encore des nostalgiques irréductibles qui ne jurent que par les vrais claviers. Ils seront comblés par celui du Key2; les 35 touches 20% plus grandes que celles du KeyOne. Elles sont rétroéclairées, pour taper plus facilement le soir et la nuit. Et la barre d’espace sert de lecteur d’empreinte digitale. Et le clavier sert de pavé tactile pour faire défiler l’écran.

Les touches peuvent être programmées pour accéder rapidement aux applications et à ses contacts. La nouvelle touche Speed Key fait qu’on peut changer d’applications sans avoir besoin de retourner au menu principal.

Il y a aussi un bouton programmable sur le côté pour accéder rapidement aux applications.

Petit écran

L’écran du Key2 ne fait que 4,5 pouces de diagonale, avec une résolution de 1620×1080 pixels, pour un ratio d’écran 3:2. Tout un changement par rapport aux téléphones récents aux écrans deux fois plus longs que larges (18.5:9 pour le Galaxy S9, 19,5:9 pour le iPhone X)!

Deux jours d’autonomie

Pas de pile amovible, mais on promet une autonomie allant jusqu’à deux jours grâce à la pile de 3500 mAh et des optimisations logicielles. (Évidemment, le petit écran et le processeur plus modeste consomment aussi moins d’énergie!)

L’appareil a 6 Go de RAM pour rendre le passage d’une application à l’autre plus fluide (comme c’est le cas pour certains téléphones comme le OnePlus). Il est offert en version 64 ou 128 Go, extensible avec une carte micro SD allant jusqu’à 256 Go. Une version avec deux SIMs sera offerte dans certains marchés.

Deux caméras au dos

Il y a deux caméras de 12 mégapixels au dos, pour faire des effets de profondeur de champ. Une caméra a un champ de vision de 79,3 degrés pour un effet de zoom, et l’autre de 50 degrés. La caméra pour les selfies est de 8 mégapixels, avec l’écran qui peut servir de flash.

Dos antiglisse

Pas de matériaux exotiques pour le Key2 (pas de céramique ni de titane!): son cadre est aluminium, et son dos est de plastique. Mais sa texture en diamant fait qu’il ne devrait pas glisser des doigts, et ainsi être à l’épreuve des plus maladroits.

Prix et disponibilité

Il sera offert à partir de 829 CAD au Canada. Il sera en pré-vente en juin, offert partout à partir de juillet. Ceux qui sont à New York pourront se le procurer plus tôt dans une boutique « pop-up »…

Notes en vrac

  • Il a une radio FM, toujours pratique!
  • Il pèse un gros 12 grammes de moins que le KeyOne. Ça a été mentionné dans la présentation…
  • Son processeur est un processeur « moyen de gamme » Qualcomm SDM660.
  • Il est compatible avec la recharge rapide Quick Charge 3.0; pas de recharge par induction, malheureusement.
  • Le slogan fait appel à la nostalgie…  « J’aimais mon BlackBerry… Je l’aime toujours. »
L’abonnement mensuel au BlackBerry Hub+

On peut toujours utiliser les applications et services BlackBerry sur Android sans appareil BlackBerry en installant l’application BlackBerry Hub+; le service coûte toutefois 1,29 CAD par mois après 30 jours d’essai.

P.